La Parodondite

C’est une maladie qui se traduit de la manière suivante :

Vos gencives saignent, vous avez l’impression que « quelque chose » ronge vos racines. Ce n’est pas une impression, c’est la manifestation typique de cette maladie appelée PARODONTITE qui détruit les tissus de soutien de la dent.

Tout saignement des gencives est suspect et doit être traité rapidement.

traitement dentCes saignements s’accompagnent en général d’une très mauvaise haleine, souvent gênante pour votre entourage.

Attention toutefois, car les premiers symptômes peuvent être masqués par la consommation de tabac. En effet, la nicotine est un vasoconstricteur, qui réduit les apports de sang dans les gencives, et donc les saignements sont moindres, voire absents, pour une même gravité de la maladie.
Encore une bonne raison de ne pas fumer…

A long terme et en absence de traitement, les dents se déchaussent et tombent. Si cela vous arrive, il y a de fortes chances que dans votre famille, quelqu’un ait déjà perdu ses dents, sans avoir jamais eu de carie. En effet cette maladie est favorisée par des facteurs génétiques pré-disposants, ce qui explique son incidence familiale, et les germes pathogènes se transmettent directement par contact entre membres d’une même famille. Sans parler des échanges de brosses à dents !

Bien que d’origine principalement infectieuse, comme nous venons de le voir, il ne s’agira pas de désinfecter à l’aveuglette, à grands coups d’antibiotiques et de désinfectants oraux. Dans un tel cas, la disparition quasi complète des bactéries de la bouche entraînerait d’autres conséquences particulièrement néfastes pour la muqueuse buccale et le tube digestif (mycoses, brûlures, etc..)

La première étape du traitement que nous vous proposerons sera une désinfection raisonnée de votre bouche avec pour but de RÉTABLIR L’ÉQUILIBRE entre les souches bactériennes. Ceci ne peut se faire en quelques rendez-vous. C’est souvent un travail de longue haleine, POUR LEQUEL LA PARTICIPATION ACTIVE DU PATIENT EST INDISPENSABLE.

En bref, nous allons vous donner du travail…

Une fois cet équilibre rétabli, au moins en partie, nous aurons à traiter les conséquences de cette maladie qui se traduisent dans la bouche essentiellement par des pertes de volume osseux, des dents qui se déchaussent et deviennent mobiles (elles bougent) et des gencives qui remontent le long des racines.

Il est très important de comprendre que les conséquences de cette maladie sont quasiment irréversibles, et que le plus réussi des traitements ne permet qu'une stabilisation des dommages. D’où l'importance de détecter et de traiter cette maladie le plus tôt possible.

La première étape de ces traitements sera non chirurgicale grâce à un appareil spécifique aux ultra-sons qui permet un détartrage profond, avec polissage des racines.

Le cabinet est désormais équipé d’un LASER qui permet de décontaminer en profondeur les gencives.

Puis, après une période de cicatrisation de deux mois, nous ferons une réévaluation de la situation.

Enfin les problèmes résiduels seront traités par de légères chirurgies correctrices.
Et comme tout ce que nous venons d’évoquer est un ensemble de concepts issus de découvertes scientifiques datant de la fin du XXème siècle, rien parmi les thérapeutiques évoquées n’est remboursé par la sécurité sociale (vos dents peuvent tomber, la sécu s’en moque !)

LES CONSEQUENCES A DISTANCE DES MALADIES DES GENCIVES :

Lors des épisodes infectieux aigus, la quantité de germes pathogènes qui se développe dans les sites infectés des gencives est énorme. L’inflammation aiguë qui accompagne ces infections entraîne une grande perméabilité des tissus gingivaux, et les germes migrent dans tout l'organisme, occasionnant des fièvres, frissons, fatigues, voire, plus graves :

- Une très mauvaise influence sur le diabète des personnes déjà atteintes par ce mal
- Un risque accru de développer des maladies cardio-vasculaires
- Une augmentation de la sévérité des polyarthrites rhumatoïdes chez les sujets déjà atteints
- Des pneumonies et des pathologies pulmonaires obstructives chroniques chez des sujets fragilisés
- Et des influences négatives sur l’ostéoporose, l’obésité, la maladie d’Alzheimer…

Dans tous les cas, il est évident que dès les premières étapes du traitement, le patient se sent mieux, plus en forme !

Il est bien entendu inenvisageable de poser des implants dans une bouche infectée par une parodontite, à moins de vouloir jeter son argent par les fenêtres ! Une décontamination soigneuse devra être envisagée avant de poser des implants, sachant que la durée de vie des implants est plus courte chez les patients atteints de parodontite.