Les implants dentaires

L’implantologie est aujourd’hui une solution de choix pour remplacer les dents manquantes par une solution fixe et qui donne d’excellents résultats. Il s’agit de racines en titane qui viennent remplacer les dents manquantes et sur lesquelles on fixe un pivot (pilier implantaire) et une fausse dent (couronne).

L'intervention chirurgicale de pose des implants n’est pas traumatisante et se déroule sous anesthésie locale au cabinet dentaire, dans une pièce dédiée.
Dans notre cabinet, nous pouvons assurer le traitement du début à la fin, de la phase chirurgicale (mise en place des implants) à la phase prothétique (mise en place des couronnes sur implants), mais aussi poser des implants en collaboration avec votre praticien qui, lui, réalisera les prothèses.

Les implants actuels sont réalisés en titane, métal parfaitement biocompatible.

Chronologie

1 - Radio panoramique
Réalisé lors de la première consultation et associé à l’examen clinique de votre bouche, ce premier cliché radiologique permet d’avoir une première idée de ce que l’on peut envisager comme reconstruction implantaire.

2 - Scanner ou radio 3D
Notre cabinet dispose d’un scanner spécialement fabriqué pour les radios de la tête.

Ce matériel nous permet de vous dire, dès la première consultation implantaire, ce qu’il est possible de faire et à quel coût, vous évitant ainsi des aller-retours chronophages et plus onéreux chez les radiologues. A savoir aussi que notre machine utilise la technologie « Cône Beam », beaucoup moins irradiante qu’un vrai scanner tout en étant moins cher (90 € au lieu de 140 €).
Cette image obtenue complète la radio panoramique pour apprécier le volume osseux en trois dimensions et permet de voir très précisément le volume osseux de vos mâchoires.

A la lecture de cette radio, si le volume osseux permettant la mise en place des implants n’est pas suffisant :

- soit le projet est abandonné au profit d’une autre solution (non implantaire)
- soit nous envisagerons la réalisation de greffes osseuses qui, selon leur complexité, seront réalisées ou non au cabinet.

A l’issue de ces premiers examens, nous serons en mesure de vous faire un plan de traitement détaillé et de vous remettre un devis chiffré que vous pourrez transmettre à votre mutuelle pour connaître le montant de votre prise en charge. Il est à noter que la sécurité sociale ne rembourse partiellement que les couronnes sur les implants. Le reste, implants, accastillage et scanner seront éventuellement pris en charge par votre mutuelle.

3 - Examen préimplantaire
Selon la complexité du cas, il peut comprendre l’analyse du scanner, la simulation de la position des implants sur un logiciel 3D, la prise d’empreintes, le montage de ces empreintes sur articulateur,
l’analyse des modèles ainsi qu’un entretien approfondi.

4 - Pose des implants
Une fois le plan de traitement accepté, nous vous fixons un rendez-vous en fonction de la disponibilité des salles réservées à l’implantologie dans notre cabinet.

5 - Les implants sont laissés en nourrice dans l’os pendant 3 à 4 mois selon les cas : c’est le temps de l’intégration osseuse des implants qui permet leur bonne tenue dans la mâchoire (temps trop souvent négligé dans les interventions faites dans les cliniques étrangères low-cost où tout est fait en une semaine, ce qui aboutit régulièrement à des catastrophes sanitaires – le travail vite fait rimant rarement avec qualité). Le respect des temps biologiques est primordial pour le succès à long terme des reconstructions.

6 - Mise en charge des implants à l’aide des prothèses d’usage (couronnes « définitives »). Pour les implants situés dans la zone antérieure du sourire, un passage obligatoire par des prothèses provisoires sera réalisé.
Délai : quatre à six mois après la pose des implants.

Quels sont les avantages de cette technique ?
  • Ils permettent de faire des prothèses fixées (que l’on n’enlève pas la nuit ou après chaque repas pour les nettoyer) au lieu de faire des prothèses amovibles.
  • Ils permettent de stabiliser des prothèses complètes, en particulier du bas.
  • Ils permettent de faire des prothèses fixées lorsqu’il ne manque qu’une ou deux dents, évitant les bridges traditionnels,  très destructeurs pour les dents sur lesquels ils s’appuient.
Quelle est la durée de vie d’un implant ?

Un implant, quand il est posé dans de bonnes conditions, est solide et durable !

Certains patients les garderont toute leur vie à n’en pas douter (ceci n’est évidemment pas une règle absolue…). Les publications récentes font état de perte osseuse minime mais régulière autour des implants avec parfois l’apparition au bout d’une dizaine d’années de « péri-implantite », une inflammation des tissus autour des implants qui peut aboutir à une perte osseuse autour des implants, d’où la nécessité de les faire contrôler régulièrement pour éviter les problèmes, ce qui est plus facile à faire que lorsque les implants ont été posés à quelques milliers de kilomètres de la France…

Une parfaite hygiène du patient est également requise pour augmenter leur durée de vie.

Quels sont les inconvénients de cette technique ?
  • Comme toutes les techniques de pointe, c’est cher.
  • Il ne faut PAS FUMER, ne pas avoir eu de cancer de la zone à implanter, et éviter quelques maladies particulières dont nous discuterons avant la pose des implants.
  • Mais surtout, il faut avoir suffisamment d’os pour que le volume osseux autour des implants permette une bonne cicatrisation et une tenue correcte de ces vis en titane. Le scanner dont nous disposons dans notre cabinet nous permettra de vous donner une réponse immédiate pour un coût modéré (90 €).
Y a-t-il des risques ?

La chirurgie implantaire est une chirurgie non traumatisante mais comme toute chirurgie, il peut y avoir certains désagréments post-opératoires (douleur, inflammation, gonflement) mais dans la majorité des cas, les suites chirurgicales sont très modérées.

Les risques inhérents à l’anatomie (nerf, sinus) sont individualisés précisément grâce au scanner et ces accidents sont exceptionnels. Une information complète vous sera remise lors de l’élaboration du dossier et nous sommes disposés à répondre à toutes vos questions.

Combien ça coûte ?

Dans notre cabinet, nous croyons beaucoup plus aux vertus de la prévention et ne posons des implants qu’en dernier recours, lorsque toutes les autres thérapeutiques conservatrices ont échoué.

Dans le but de démocratiser l’implantologie et d’en faire profiter le plus grand nombre, nous utilisons un système fiable et reconnu internationalement mais qui mise davantage sur la recherche et le développement que le marketing tape à l'œil.
Les implants sont facturés entre 940 et 1 030 € par implant, auxquels il faut ajouter le prix des piliers qui tiennent les couronnes (environ 340 €/pilier) et des prothèses définitives (de 640 à 790 €). Soit en moyenne autour de 1 900 € par dent, mais chaque cas étant particulier, il faut toujours s'appuyer sur un examen clinique afin de déterminer le coût d’un tel traitement.

En général, on remplace une dent par un implant, mais dans certains cas, deux implants peuvent remplacer trois dents, etc.

Un peu d’histoire

Les implants dentaires sont une des plus vieilles techniques connues pour remplacer les dents, puisque le premier exemple apparaît dans l’histoire sur une momie égyptienne datant de 2500 ans avant JC (4500 ans avant notre époque !).

Il s’agissait d’une incisive centrale remplacée par un ersatz en ivoire. L’idée a fait son chemin, et depuis l’apparition à la fin du XXème siècle des implants en titane pur vissés dans l’os des mâchoires, nous disposons d’une technique fiable pour remplacer les dents absentes.