La stérilisation

Les étapes de la stérilisation dans notre cabinet

Comme tous les professionnels de santé, une de nos principales responsabilités est de ne pas transmettre de maladies de patient à patient.

Pour ce faire, comme tous les chirurgiens dentistes de France, nous appliquons les protocoles les plus stricts en vigueur, et nous sommes particulièrement attentifs à mettre en œuvre rapidement toutes les dernières recommandations des autorités à mesure que la science progresse.

Pour plus de détails sur les procédures, se référer au site de la H.A.S. (HAUTE AUTORITE DE SANTE) : La stérilisation

Une fois le soin terminé, le matériel à usage unique est jeté dans les containers prévus à cet effet : Les tranchants/coupants et déchets sanguins dans une boîte plastique qui sera scellée et traitée par une entreprise spécialisée, le reste dans un sac poubelle.

Le matériel réutilisable est mis à tremper dans des bacs de liquides désinfectants aussitôt après la fin de soins. Ces bacs sont situés au plus près des fauteuils afin de réduire les trajets avec des instruments souillés.

A intervalles réguliers, les assistantes traitent les bacs et leurs contenus et nettoient en profondeur les instruments dans des cuves à ultra sons contenant un autre produit désinfectant de manière à croiser les activités chimiques de ces produits.

Une fois les instruments vibrés, ils sont retirés de leur liquide. Ils passent alors dans une machine à laver où ils sont rincés et séchés.

Ils sont alors inspectés soigneusement et les derniers dépôts, comme les résidus de colle par exemple, retirés à la main.

Puis ils sont emballés dans des papiers spéciaux laissant passer la vapeur et sur lesquels la date est notée.
Enfin ils sont stérilisés sous vide pendant 18 minutes à 134°, ce qui détruit même le Prion de la maladie de Creutzfeld-Jacob.

Ils sont ensuite rangés dans les cabinets. Ils ne seront ouverts qu’au moment de servir, avant de subir un nouveau cycle de stérilisation. Tous les instruments portant une date de stérilisation supérieure à deux mois sont systématiquement restérilisés.

Il est à noter aussi que chaque cycle de stérilisation est contrôlé, soit par l’intermédiaire de témoins appelés “intégrateurs”, soit au travers de l’impression d’une bande papier retraçant l’ensemble du cycle. Tous ces mouchards sont conservés dans un fichier numérique prouvant que toutes nos stérilisations ont été conformes à ce que nous en attendions.